S8-alfa-romeo-tonale-concept-realite-future-proche-596037

Alfa Romeo Tonale Concept : réalité future proche

 C'est à l'occasion du roadtrip de Caradisiac en Italie qu'Alfa Romeo leur a ouvert son bureau de style afin de (re)découvrir le concept Tonale, qui avait créé la surprise lors du salon de Genève en mars dernier.

Après le Stelvio présenté au salon de Los Angeles 2016 et commercialisé dans la foulée, le Tonale sera le second SUV de la marque italienne. Pour le nouveau membre de cette famille, Alfa Romeo reste fidèle aux dénominations en lien avec la montagne. Après le col du Stelvio, le Tonale reprend le nom du Passo del Tonale situé entre la Région du Trentin-Haut-Adige et la Lombardie, dans le nord de l'Italie.

 Si ces deux véhicules appartiennent à la même catégorie et héritent d'une inspiration identique en termes d'appellation, ils sont en réalité bien différents. Une volonté affirmée par Alessandro Maccolini, responsable du design extérieur du constructeur italien, qui affirme qu'il était hors de question de tomber dans la facilité en faisant un mini Stelvio.

D'une longueur inférieure de 27 cm (4,40 m contre 4,67 m pour le Stelvio), le Tonale possède une personnalité propre qui fait clairement référence au riche passé de la marque au biscione avec par exemple les trois projecteurs proches de ceux des SZ, Brera et 159 ou la mise en avant du Scudetto (calandre).

Des similitudes également à l'arrière avec un bandeau lumineux qui fait écho à la partie avant avec ses trois feux. La poupe en pointe rappelle pour sa part l'arrière du coupé Brera. Finalement, le seul point plutôt décevant est le profil relativement commun. A cette exception près, les lignes de ce Tonale sont très réussies et s'insèrent particulièrement bien dans l'univers Alfa Romeo. Une chose est sûre : même si certains détails comme les rétroviseurs caméra devraient disparaître, tout comme les poignées de portes escamotables pas sûres d'être conservées sur la version définitive, le design est arrêté à 90%. Une bonne nouvelle donc.

Dans l'habitacle, les dernières productions de la firme transalpine Stelvio et Giulia affichent des lignes très agréables mais elles souffrent d'une lacune : leur écran multimédia nettement plus petit que la concurrence et surtout non tactile qui oblige à passer par un pad positionné sur la console. Les designers de chez Alfa Romeo dont Alessandro Maccolini sont conscients de ce défaut. Il y a donc de fortes chances que leurs prochains restylings corrigent cette lacune. Au travers de l'intérieur du Tonale, c'est en fait le futur des intérieurs Alfa que l'on peut entrevoir.

À bord du concept, on remarque tout de suite l'instrumentation 100% numérique, qui pourrait constituer une première chez Alfa. Elle côtoie un écran multimédia plus grand (10,25 pouces) et plus accessible que sur les modèles de série, ce qui pourrait signifier qu'il serait tactile mais rien n'est encore sûr aujourd'hui. Les aérateurs accueillent en leur centre l'affichage numérique de la température. Pour le reste, la planche de bord mélangeant plastique et bois est particulièrement épurée et fluide avec un double bossage au niveau de l'instrumentation. Quasiment pas de boutons non plus sur la console centrale, qui se pare pour l'occasion, comme les contre-portes, d'une teinte rouge.

 Mais c'est surtout au niveau mécanique que le Tonale va se démarquer. Développé à partir de la plateforme de la seconde génération de Jeep Compass, qui fait partie du même groupe, ce concept va proposer une inédite motorisation hybride rechargeable composée d'un moteur essence de 240 ch implanté sur le train avant et d'un moteur électrique sur l'essieu arrière, lui permettant de circuler pendant 50 km en tout électrique, mais aussi de profiter de quatre roues motrices. Le seul détail qui donne un indice de cette motorisation se situe au niveau de la poignée de portes arrière absente du concept remplacée par un logo du biscione électrifié. Le design n'a pas été sacrifé.

Fiat Panda Trussardi
Stelvio: un restylage et une hybridation ?